Sélectionner une page

Les viandes sont comparables aux crus : chacune possède des caractéristiques qui la rendent unique mais surtout, meilleure comparée aux autres. Choisir la bonne viande est indispensable pour obtenir la cuisson souhaitée grâce à une qualité strictement contrôlée. Chers amateurs de viande, découvrez les références les plus prestigieuses.

Le Black Angus américain

En réalité, cette race puise ses origines à Aberdeen, une région écossaise. Le Black Angus arrive pour la première fois aux Etats-Unis dans le courant du XIXe siècle. Séduits par les qualités exceptionnelles de sa viande, les américains choisissent cette race comme tremplin de son succès gastronomique.

Le Black Angus est élevé dans des conditions optimales. Les animaux évoluent dans de vastes prairies où ils bénéficient quotidiennement d’une alimentation rigoureusement contrôlée. Les éleveurs alternent herbes et céréales selon une périodicité très précise. La viande maigre qui en résulte dévoile des notes herbacées qui se conjugue à une extrême tendreté.

Cette race est prisée par les inconditionnels d’une alimentation équilibrée. La viande est en effet riche en nutriments, notamment en vitamine B et minéraux (fer, zinc) sans oublier un excellent taux de protéine. Ajoutez à cela que la certification Angus vous garantit une viande juteuse non-traitée aux hormones.

La blonde de Galice espagnole

La blonde de Galice est une race élevée en région galicienne, ce qui explique son appellation. Également appelée Rubia Gallega, elle se démarque par ses graisses intramusculaires et sa saveur épicée. Les bovins consomment des végétaux qui poussent exclusivement dans cette région du nord-ouest d’Espagne. La proximité de l’Atlantique ajoute une note saline au goût de la Rubia Gallega.

L’élevage est assez particulier. Chaque animal possède un vaste espace privé pour lui éviter tout stress de sa naissance à l’abattage. En effet, la sérénité est un critère indispensable à l’obtention d’une viande tendre.

La viande n’est pas directement mise sur le marché. Elle passe d’abord par le processus de maturation. Cette technique consiste à laisser la viande sur son os durant 25 à 30 jours afin qu’elle vieillisse. Le procédé assèche la viande de bœuf et augmente la concentration aromatique issue du régime alimentaire de l’animal. Au début, la viande révèle une odeur de fruit sec. Une fois cuite, elle dévoile des senteurs épicées qui font le bonheur des gourmets.

Le bœuf argentin

Cette race évolue dans La Pampa dont les sols sont très fertiles. Cette province argentine est connue pour la production d’une viande bovine savoureuse et très tendre.

La noix d’entrecôte est la pièce la plus prisée car elle concentre jus et arôme, une explosion de bonheur pour les papilles exigeantes. Le boucher la taille de manière à pouvoir présenter des morceaux d’une généreuse épaisseur à déguster en tartare, grillé ou fondant.

L’élevage en plein air permet d’obtenir une viande aux arômes puissants dont la cuisson se contrôle sans difficulté. Dégustez-le haché, en filet, il n’existe absolument aucune limite.  Vous pouvez vous procurer du bœuf argentin sur Allobeef.com.

Le Kobe japonais

Le Kobe est aussi moelleux et goûteux que les races précédemment présentées. Elevé au pays du Soleil Levant, il est baptisé en honneur à Kobe, sa ville d’origine. Sa viande est une référence depuis le XIXe siècle car elle présente une texture, des arômes et un goût incomparable. Son apparence est d’ailleurs si singulière que les connaisseurs reconnaissent aisément le Kobe sans même y avoir goûté.

Depuis 1600, la race est jalousement préservée et bénéficie d’une traçabilité garantissant ses origines. Chaque éleveur sélectionne soigneusement la paille de riz et les céréales mais aussi les herbes qui constituent l’alimentation du Kobe. Le terroir étant riche, il est aisé d’en faire profiter le pâturage. Certains vont plus loin dans les soins en massant les animaux assez régulièrement ou en leur faisant écouter de la musique classique. En guise de breuvage, le Kobe consomme parfois de l’eau additionnée de bière qui contribue à sa relaxation, son bien-être et qui permet d’obtenir un filet de bœuf de qualité premium. Vous comprenez pourquoi la viande de Kobe figure parmi les plus chères au monde. Elle se prête à la préparation d’une succulente fondue et d’innombrables autres recettes gourmandes.

Comme vous le constatez, les meilleures viandes du monde possèdent des origines très diverses mais promettent à chaque fois une expérience gastronomique d’exception. N’hésitez jamais à demander la provenance d’une viande lorsque vous passez en boucherie. Les certifications sont des gages fiables de qualité et vous aideront à faire vos courses dans un souci d’excellence.